Tél. : +33 (0)9 50 55 60 00
covid-19 et profesionnels du mariage : les aides financières pour les wedding entrepreneurs

Quelles sont les aides financières prévues pour les wedding entrepreneurs durant la crise du Covid-19 ? Professionnels du mariage, comment faire face aux problèmes de trésorerie qui s’annoncent du fait de l’année blanche qui se profile ?

Suite à l’allocution de Macron du 13 avril 2020, nous avons donc tous compris que les mariages (ou, en tout cas, les réceptions et fêtes faisant suite à la cérémonie civile) ne pourraient être tenus jusqu’à mi-juillet, au moins.

C’est un coup dur pour tous les professionnels du mariage. D’autant plus que nous ne savons pas quand nos activités pourront reprendre. 

Comme je l’ai déjà dit, à mon point de vue, la solution n’est pas forcément de perdre son énergie avec vos contrats en cours (du moins ceux dont les mariés ne sont pas coopératifs), mais plutôt de lâcher prise et vous concentrer sur la recherche de solution pour maintenir votre trésorerie cette année.

Et pour vous aider à le faire, j’ai listé un certain nombre de solutions. J’ai mis un peu plus de temps que d’autres pour cet article et pour proposer des solutions concrètes, tout simplement parce que, comme je l’avais déjà souligné, je pense que la meilleure solution était de prendre du recul, laisser passer nos premières réactions ‘humaines’ de panique, et ne pas s’affoler dans tous les sens. Mais aussi, il fallait surtout attendre les solutions du gouvernement, de tous les autres organismes et acteurs, et pas seulement celles mises en place dans l’urgence.  

 

La solution de surfacturer les reports ou ne pas rembourser l’acompte en cas d’annulation

Malheureusement, ou heureusement pour les consommateurs que nous sommes aussi, nous vivons dans un pays où le droit de la consommation protège toujours les clients face aux [petites] entreprises. Chercher à surfacturer les mariés qui reportent, ou ne pas leur rendre leur acompte en cas d’annulation vous permettrait peut-être de ‘sauver quelques meubles’ momentanément, mais fera brûler votre maison à terme, si d’ici quelques mois vous devez tout de même faire face à un manque de trésorerie et en plus, à des conflits juridiques.

Ne pensez pas que je vous dis tout ça de gaieté de cœur, au contraire. Dans une autre vie, je suis diplômée d’un Master en droit mention AES, et j’ai eu l’occasion de réaliser un stage de 6 mois en dernière année comme conseillère juridique, au côté d’avocats, au sein d’une association locale « UFC Que choisir », et j’y suis restée bénévole pendant longtemps. Le droit de la consommation n’est pas un terrain inconnu pour moi et je vous parle donc en connaissance de cause. J’ai vu les consommateurs avoir quasiment toujours raison face aux petites entreprises que nous sommes. Seuls les grands groupes arrivent à se défendre face aux consommateurs. Si vous avez des doutes, je vous invite alors fortement à consulter un avocat avant de prendre toute décision.

 

Le Fond de Solidarité : une aide de 1 500€ pour les professionnels du mariage

Le gouvernement a mis en place, dès le début du confinement, une aide financière (qui se veut mensuelle, durant la durée du confinement) pouvant aller jusqu’à de 1 500€ pour tous les indépendants faisant face à une baisse de plus de 50% de leurs revenus.

Cette aide concerne tous les entrepreneurs, quel que soit leur statut (autoentrepreneur, gérant de société, …).

 

Changement des critères d’attribution de l’aide de 1 500€ pour les entrepreneurs durant la crise du Covid-19

Au mois de mars, les critères de cette aide n’était pas forcément favorable à tous les professionnels du mariage. Mais depuis le 03 avril 2020 cette aide est reconduite avec des conditions d’attribution étendues, sans doute plus favorable pour les professionnels du mariage.

Au mois de mars, l’aide était attribuée aux professionnels du mariage qui avaient une différence d’au moins 70% entre le CA du mois de l’année N-1 et celui de 2020 (différence entre mars 2019 et mars 2020). Or ce calcul est très peu favorable aux indépendants dont l’activité est plus ‘saisonnière’ comme les professionnels du mariage ou les agents immobiliers, notamment.

Aujourd’hui, le calcul a changé. On calcul la moyenne de votre CA sur les derniers mois (sur les 11 derniers mois, à moins que vous soyez nouvellement entrepreneurs, dans ce cas se sera sur les mois disponibles). Et on compare cette moyenne à votre chiffre d’affaires du mois en cours. Si la baisse est de plus de 50% , vous pourrez bénéficier de cette aide.

Attention tout de même, c’est une aide pour l’entreprise et non pour l’entrepreneur. Pour notre part, nous sommes 2 gérants égalitaires (SARL) et nous n’avons reçu qu’une seule aide. Mais surtout, c’est une aide qui ne durera que pendant la durée de confinement. Elle ne suffira donc peut-être pas pour un certain nombre d’entre vous, mais c’est déjà ça de pris ! 

 

Comment obtenir cette aide ?

Pour en savoir plus et suivre les étapes pour l’obtenir, rendez-vous sur la page dédiée sur le site du gouvernement.

Mais aussi, si vous avez un expert-comptable, il vous guidera dans cette démarche !

 

Professionnels du mariage en difficultés, demandez l’aide au titre de l’action sociale

Le conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) a mis en place une aide spécifique pour les indépendants en difficultés, du fait de la crise sanitaire du Covid-19 et notamment ceux qui ne rentreraient pas dans les conditions d’éligibilité du Fond de Solidarité expliqué ci-dessus.

Comment en faire la demande ?

Il vous faut compléter le formulaire de demande d’aide au titre de l’action social

    • Ceux qui dépendent de l’URSSAF doivent transmettre ce formulaire complété avec les pièces nécessaires via le module de messagerie dans l’espace personnel en indiquant le motif « Déclarer une situation exceptionnelle » et en précisant « action sociale » dans le message (vous avez la possibilité de joindre 4 pièces faisant chacune maximum 2 Mo).
    • Les autoentrepreneurs doivent déposer le formulaire complété avec les pièces nécessaires par le biais du module de messagerie sécurisé du site autoentrepeneur.urssaf.fr en indiquant comme motif « Je rencontre des difficultés de paiement » « Demande de délai de paiement » et en précisant « action sociale » dans le message (possibilité de joindre 4 pièces faisant chacune maximum 2 Mo).
    • Pour les autres, il faut transmettre le formulaire complété avec les pièces nécessaires par le biais du module « courriel » du site secu-independants.fr, en indiquant comme motif « L’action sanitaire et sociale ». Cette procédure ne nécessite pas de connexion à l’espace personnel.

 

Aides aux Wedding entrepreneurs pendant la crise du Covid-19 : le report de vos charges sociales.

Pour tous les travailleurs indépendants, autre que les autoentrepreneurs,  l’URSSAF déclare que :

« Votre échéance mensuelle ou trimestrielle du 5 mai est reportée, elle ne sera pas prélevée et vous n’avez pas de paiement à effectuer.

Dans l’attente de mesures à venir, le montant de cette échéance se lissera sur les échéances ultérieures à venir. »

En complément de cette mesure, vous pouvez « solliciter un ajustement de votre échéancier de cotisations pour tenir compte d’ores et déjà d’une baisse de votre revenu, en réévaluant votre revenu 2020 sans attendre la déclaration annuelle ; »

Pour les auto-entrepreneurs :

« Concernant votre échéance du 30 avril, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires réel de la période concernée (mars 2020 si vous payez vos cotisations mensuellement, ou 1er trimestre 2020 si vous payez vos cotisations de façon trimestrielle).

Pour le paiement, trois possibilités :

    • paiement du total des cotisations ;
    • paiement partiel des cotisations, si vous ne pouvez payer qu’une partie de ces cotisations ;
    • absence de paiement, dans le cas où vous n’avez pas la capacité de payer. »

 

Dans tous les cas, rapprochez-vous de vos caisses pour organiser au mieux le report de vos charges sociales !

 

Problèmes de trésorerie des professionnels du mariage : le Prêt Garanti par l’État (PGE)

Comme je l’avais déjà évoqué, l’État a mis en place une solution de prêt de trésorerie. Bruno Le Maire l’avait annoncé le 14 avril. Elle se reprécise clairement par le gouvernement, ce jeudi 23 avril 2020. Il fallait être patient.

Ce prêt de trésorerie se veut facile à obtenir en vue de permettre de faire face à l’année blanche qui se profile, notamment pour les professionnels du mariage. Pour en faire la demande, il suffit de vous rapprocher de votre banque.

Toutes les conditions et les démarches pour l’obtenir ont été résumées dans un guide  “Prêt Garanti par l’État” du gouvernement.

 

Le report de vos crédits personnels

D’un point de vue plus personnel, la majorité des banques proposent le report des crédits de 6 mois. Ou plutôt, on parlera de décalage de 6 mois de tous les échéances.

Renseignez-vous auprès de votre banque.

 

Covid-19 et aides pour les professionnels du mariage : les assurances ‘perte d’exploitation’

Pour notre expérience personnelle, Milo et moi avons contacté nos assureurs en début de cette crise sanitaire lié au Covid-19. Tous s’accordaient à dire que la situation étant exceptionnelle, que c’était un cas de force majeure, et qu’aucune assurance ne pourrait ‘fonctionner’.

Coup de théâtre cette semaine. Je pense qu’au vu de l’ampleur de la crise, beaucoup d’assureurs se sont rendus compte qu’il ne serait pas productif de se cacher derrière la force majeure et ne rien verser à personne. Sans doute qu’ils ont eu un petit coup de pouce du gouvernement, et la pression des associations de consommateurs, pour arriver à cette conclusion. Toujours est-il que, certains d’entre vous l’auront peut-être remarqué, beaucoup d’assurances font des ‘cadeaux’ depuis quelques jours.  Ils le disent clairement : juridiquement, ils n’auraient pas à verser quoi que ce soit. Mais dans les faits, ils font mine de faire preuve d’empathie.

Bref, c’est comme ça que notre conseiller nous a contacté cette semaine. Il nous a annoncé qu’il avait finalement une bonne nouvelle pour nous. Notre assurance ‘perte d’exploitation’ allait pouvoir être partiellement mise en œuvre. Ce n’était même pas une assurance de base, mais une option d’une autre assurance (pour notre matériel pro, il me semble).

De ce fait, même si vous l’avez déjà fait en début de crise, refaites un point sur toutes vos assurances et leurs options, personnels comme professionnels. Contactez tous vos conseillers pour savoir ce qu’il en est. Consultez les sites internet de vos assureurs pour savoir ce qui est mis en place. Comme déjà dit en début d’article, il fallait laisser l’économie s’organiser un minimum avant de s’affoler.

 

Le chômage partiel

Pour ceux d’entre vous qui auraient des salariés, je pense qu’à ce stade de la crise sanitaire liée aux Covid-19, vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement a mis en place une solution de chômage partiel. Je ne m’étalerai pas sur le sujet. Cela ne concerne qu’une minorité d’entre vous. Et surtout, si vous avez des salariés, vous avez un expert-comptable. Il est censé faire (ou au moins vous expliquer) toutes ces démarches.

 

J’espère de tout cœur que cette liste des aides financières pour les professionnels du mariage pendant la crise du Covid-19 pourra vous aider ! N’hésitez pas à compléter par votre expérience personnelle en commentaires. Je mettrais cet article à jour régulièrement. Il n’est pas impossible que j’en ai oublié certaines et surtout que la situation évolue encore. 

ET SI VOUS AVEZ APPRÉCIÉ CET ARTICLE, MERCI DE LE PARTAGER 😉 

 

 

 

Panier

X

Identification

Back to Top